AccueilGalerieMembresGroupesFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les tribulations d'un diablotin au Maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pedro el diablo
TEAM INSTRUCTORS
avatar

Nombre de messages : 1608
Age : 61
Localisation : Saint Cyr sur mer
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: les tribulations d'un diablotin au Maroc   Dim 6 Jan - 21:33

De retour de mon périple de 5 jours à Marrakech, je m’empresse de vous raconter mes vacances dans la plus stricte précision d’un récit historique, sans fioriture, ni exagération, ma parole mon frère j’t’le jure !!!

31/12/2007 ... premier jour

Grande ballade à dos de dromadaire dans la palmeraie de Marrakech. Diablo, diablesse et diablotin ont eu droit à 3 dromadaires femelles, selon notre guide berbère les dromadaires femelles sont plus dociles que les femmes, elles obéissent au doigt, à l’œil et à la baguette... tu leur dis « avances » elles avancent, tu leur dis « arrêtes », elles arrêtent... le tout bien entendu à dire en langue berbère car les dromadaires marocaines ne causent pas la langue de molière ... le guide marche devant et la femelle dromadaire suit docilement derrière ... je n’oserai pas dire que la femme marocaine est aussi docile que mamzelle dromadaire, bien que ... elle marche également derrière le mâle !!!

Soirée du réveillon du jour de l’an, dîner-spectacle ... c’est la fête ! enfin c’est ce qu’on croyait...

Je vous livre le menu de ce repas hautement gastro (pas gastronomique, non non, gastro tout court) : en amuse-bouche une mini queue de crevette et sa sauce corail (vu le nombre de crevette, une, et surtout sa taille, j’aurai nommé cette mise en bouche « mok-ta-gueule »), en entrée une délicat meli-melo de foie gras et ris de veau (en plus simple, une tranche de pâté royal canin, ou peut-être botoutou, j’hésite encore), suivie par le premier plat « escalopines de saint-jacques et leur fondue de poireau » (je serai tenté de dire, comme Muriel Robin, escalopinettes de saint-couillon à la fondue de poivrot, tant il fallait être vraiment bourré pour les confondre avec des saint-jacques), vient le trou normand, quand on dit trou normand à un marocain, il pense bretagne, quand il pense bretagne, il pense lait, bref le délicat sorbet des îles était une bonne boule de glace vanille (beurkkk), après cette pause-beurk le deuxième plat est arrivé « mignon de veau et sa sauce échalotte » (là je ne critiquerai pas, c’était bien du veau, mignon ou pas c’est une question de goût, quand aux échalottes elles étaient bien là....hélas), pour précéder la farandole des desserts, nous avons eu droit à un plat typique marocain de fête (plat servi lors des cérémonies de mariage) « la pastilla de pigeon »... mi-plat, mi-fromage, mi-dessert, ce plat est une délicate pâte feuilletée frite à l’huile d’arachide, puis macérée dans une subtile mélange miel et lait concentré, cette pastilla enfin préparée est farcie d’un mélange détonnant (si si détonnant avec un D au début du mot) d’émietté de pigeon, de figue séchée et d’amandes pilées...

Je vous avais parlé de dîner-spectacle, passons au spectacle...

Nous avons eu droit à un premier spectacle typique marocain, enfin quand je dis « typique marocain » c’est parce qu’il était constitué d’un groupe de musiciens et chanteurs marocains... qui avaient la particularité d’être habillés en mexicains (sombrero et toutiquanti), de s’appeler « los caracchis » et de chanter la célèbre chanson de speedy et gonzales « aïe aïe arriba »... ma parole, mon frère, j’t’jure que c’est vrai !!!

Puis arriva le deuxième spectacle, un autre groupe folklorique marocain, toujours composé de trois musiciens-chanteurs marocains, mais grimés en brésiliens, portant fièrement le nom de « copa cabanna » et nous chantant à tûe-tête « viva brazil »...

Mais le clou du spectacle n’était pas encore arrivé... Sans doute sorti tout droit de l’esprit machiavélique du directeur de l’hôtel qui avait dû décider qu’il fallait coûte que coûte des danseuses brésiliennes, deux danseuses qui devaient se prénommer sans doute aïcha et soit leïla, soit roberta (j’ai encore un doute sur le sexe de la deuxième danseuse) arrivèrent sur la scène... Vétues de plumes et de paillettes, le ventre prohéminant et le nombril à l’air, nos deux danseuses nous offrirent une fabuleuse danse, savant mélange de salsa et de danse du ventre !!!

Une rapide description de la scène qui aurait été digne d’être peinte par un grand artiste, d’un côte les clients, vieux croutons se baffrant de la célèbre pastilla de pigeon, les hommes parlant fort et les femmes riant bêtement (pléonasme ?), de l’autre les « copa cabanna » nous gratiffiant d’une chanson au rythme endiablé, sans doute un pot-pourri de leur composition, car j’ai cru reconnaître les paroles de « tata-yoyo » d’annie cordy et celles de « oasis, oasis, oh » de notre ami carlos, et au milieu de ce tohu-bohu nos deux danseuses de salsa-nombril !!!

Là je reconnais que j’ai craqué, me croyant sans doute sur l’île de palawan lors de l’ultime épreuve de koh-lanta car je m’entends encore répondre à denis brogniar...

Denis brogniar ... « pierre, descendez du poteau, l’épreuve est finie... »
Et moi ... « noooon je ne descendrai pas... »
Denis brogniar ... « pierre, descendez du poteau, vous avez gagné »
Et moi, voyant toujours aïcha et leïla (ou roberta) danser autour de mon poteau ... « noooon je ne descend pas, nooooooon »

Et c’est là que mon fils m’a tiré de ce film d’horreur, « réveilles toi papa, réveilles toi, tu fais un cauchemar ».
Laissant la pastilla, les copa-cabanna et nos danseuses brésiliennes, nous sommes partis, diablo, diablesse et diablotin direct dans notre chambre à 23h30 pour finir notre réveillon en douceur au fond du lit.

Du 2° au 5° jour...

Pour se remettre des excès de ce frugal réveillon, nous avons fait une thalasso typique marocaine appelée « thalasso-couscous » qui permet de sauter de tagines en couscous, sans négliger les gâteaux marocains light 1000% de matière grasse...

Nous avons eu beau marcher, visiter palais, jardins, mosquées et minarets, les quelques kilos accumulés lors de ces tribulations marocaines sont bien restés accrochés à nos poignées d’amour.

Voici voilou le récit non romancé (ou peu) de mes vacances à marrakech.

Un dernier clin d’œil ? nos amies les mamzelles dromadaires avaient toutes un nom ... mon fils et moi étions assis sur « shonna » et « nohnna » tandis que ma femme chevauchait.... « Madonna » ... ma parole, mon frère, j’te jure c’est vrai !!!

_________________
il suffit juste d'y croire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generationgrandbleu.forums-actifs.net
mysticfranky
TEAM INSTRUCTORS
avatar

Nombre de messages : 490
Age : 47
Localisation : la ciotat et toulouse
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: les tribulations d'un diablotin au Maroc   Dim 6 Jan - 21:37

putain,on s'y crorait!!!
mais meme pas un petit statique dans la piscine de l'hotel?
Attention ça sent le hors sujet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pedro el diablo
TEAM INSTRUCTORS
avatar

Nombre de messages : 1608
Age : 61
Localisation : Saint Cyr sur mer
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: les tribulations d'un diablotin au Maroc   Dim 6 Jan - 22:02

du statique après une thalassa-couscous? t'es fou ou tu veux que je fasse une syncope? imagine le bouche à bouche derrière un mec qui a mangé une pastilla de pigeon...

_________________
il suffit juste d'y croire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://generationgrandbleu.forums-actifs.net
mysticfranky
TEAM INSTRUCTORS
avatar

Nombre de messages : 490
Age : 47
Localisation : la ciotat et toulouse
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: les tribulations d'un diablotin au Maroc   Dim 6 Jan - 22:14

C'est pas un problème , on aurai mieux vu les spasmes , c'est tout ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les tribulations d'un diablotin au Maroc   

Revenir en haut Aller en bas
 
les tribulations d'un diablotin au Maroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maroc 2010
» Supercinq Raid Maroc
» 2 ème BABYBOOMER'S ADVENTURE RAID AUTOS MAROC 2010
» RENAULT 5 TURBO DU MAROC
» Nouvelles du Maroc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
* * * GENERATION GRAND BLEU * * * :: les archives-
Sauter vers: